.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Histoire de Svein Arkhelarn.

Aller en bas 
AuteurMessage
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:06

-
Partie 1 – Enfance




Citation :
« Debout ».

Svein ouvrit les yeux. Son crâne vrillait, sa gorge était aussi sèche d'un désert, ses poumons étaient en fusion et chaque infime partie de son corps lui faisait mal.
Après quelques secondes qui lui semblèrent durer des cycles, elle réussit à se hisser sur ses coudes. Sa respiration se stabilisa, et les sons redevinrent clairs.

Citation :
« J'ai dit debout ».

Svein se dressa sur ses jambes dans un râle de douleur. Elle vacilla.
Elle n'était plus qu'un réceptacle de souffrance.

Citation :
« Est-ce là toute l'étendue de tes capacités, Arkhelarn ? L'endurance et la force d'un chaton à peine sevré ? »

La norn ne répondit pas, et ravala ses paroles acerbes. Les mots sont des armes, les mots sont des dons, les mots ne se gaspillent pas.
Svein ferma les yeux, laissant son ouïe devenir le cœur de son être. Sa main se resserra sur le manche de son poignard.
Quelques secondes filèrent. Un pas, puis un deuxième. Elle s’élança.
Elle frappa de toute sa puissance, jambe tendue, muscles raidis, talon armé. En un chuintement feutré, la mort surgit entre ses doigts. L'acier de sa lame fusa vers la gorge de son adversaire et rata sa jugulaire d'un cheveu. Soudain, elle sentit un genou s'écraser sur sa cuisse. Percutant un point névralgique, le choc transforma toute sa jambe en un bloc de souffrance pure.
Elle s'effondra.

Citation :
« Ta garde, Svein... »

La norn se releva lentement pour finalement retomber à genoux. Elle entendit le chuintement de la lame de son maître rejoignant son fourreau, comme un amer chant de défaite. Sa mâchoire se crispa.

Citation :
« Néanmoins, tu es parvenue à m'effleurer... »

Svein entendit le sourire de Raghnar au son de sa voix. Son maître semblait finalement satisfait.

Citation :
« Range tes lames et rejoins-moi à la forteresse. Il est tard ».

Bien sûr, il ne l'aida pas. Il partit vers le haut de la montagne, laissant son élève faible et endolorie dans la neige.
Svein puisa dans ses dernières forces pour se remettre debout. La nuit tombait et la morsure glacée du vent, bien que revigorante, était de plus en plus paralysante.

Il était temps de bouger à nouveau.


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:08

-
---------------Le clan était reclus dans une ancienne forteresse naine en ruines, perdue dans les lointaines cimefroides. La glace et le givre semblaient la recouvrir totalement. Elle surplombait le haut de la montagne, perçant le brouillard comme un étrange mirage perdu dans l'hiver.
Les quelques norns y aillant bâti un abri de fortune avaient abandonné toute idée de confort et de chaleur. Les conditions de vie étaient primaires, et les enfants étaient entraînés à lart de la guerre dès leur plus jeune âge. Les plus faibles étaient abandonnés à leur sort, et la plupart ne survivaient pas à l'hiver.
La panthère laisse choir ses petits pour les rendre plus forts. Voici le courant de pensée avec lequel Svein avait grandi. La culture norn était fortement individuelle, et elle le savait. Nul n'avait peur de la mort, mais tous redoutaient la faiblesse et l'échec. Tous redoutaient de ne pas être capables de prouver leur valeur.
En plus d'un sens de l'honneur prononcé, Svein avait très tôt développé une véritable obsession du prestige.
Étant née sous le totem du corbeau et privée de l'un de ses sens, elle avait cependant éveillé la méfiance et le mépris de ses pairs, l'approche du corbeau étant perçue comme fourbe et trompeuse.

La nuit était à présent bien avancée quand la jeune fille rejoint son maître auprès d'un feu de bois de fortune. Frigorifiée, elle se pelotonna dans une épaisse peau de bête, aux côtés de Raghnar.
Raghnar était un immense norn à la musculature imposante. Vêtu la plupart du temps d'une cotte de mailles travaillée dans le plus pur des mithrils, il arborait une fière barbe tressée, des mains larges comme des battoirs et un regard bleu vif. Perçant. Un regard qui aurait pu désarçonner n'importe quel géant du Nord. Il était respecté dans tout le clan et avait pris Svein sous son aile, malgré les nombreuses désapprobations de ses frères. Elle le respectait plus que tout.
Les flammes crépitaient dans la nuit, tandis qu'un long silence s'installait entre le maître et l'élève.

Citation :
« Ne serai-je donc jamais digne ? »

Rompant le silence, la voix de la jeune norn était cependant restée calme, implacable.
Raghnar tourna la tête. Ses yeux sombres étaient fixés sur elle, pareils à des puits de nuit.

Citation :
« C'est ce que les voix te disent ? »

Citation :
« Les esprits demeurent muets, pas mes aînés. Pour eux je ne suis qu'une aberration. Ils me voient faible parce que je suis aveugle... »

Quelques secondes s'écoulèrent avant que Svein ne poursuive, d'un ton bien plus sombre.

Citation :
« Je suis née dans la nuit, dans le noir le plus profond, et les esprits m'ont toujours accablée de leur silence. Même mes parents n'ont pas voulu d'une telle engeance. Je suis vouée au néant ».

Le visage de Svein était tourné vers le feu, dont les flammes dansantes n'arrivaient pas même à raviver la mine sombre et résignée de la jeune norn. Raghnar n'en avait pas détaché son regard.
Citation :

« La nuit effraie ceux qui attendent le jour pour voir ».

Svein tourna la tête vers son maître, comme percutée par ses mots. Incapable de lui répondre, elle se contenta de boire ses paroles.

Citation :
« La voie de l'ombre et du silence mènent vers la lumière. Quelles que soient ses armes et ses dons, un guerrier norn a conscience des forces qui l'entourent et agissent sur son monde. Il les perçoit, s'immerge en elles pour les renverser. Tu es plus digne que n'importe qui, Svein ».

L'adolescente prit le temps de savourer les paroles de son mentor. Elles étaient un cadeau qui n'appelaient à aucune réponse.
Elle laissa son corps se réchauffer auprès du feu, avant de parler à son tour.

Citation :
« Tu penses que j'arpenterai la voie des légendes, un jour ? »

Raghnar laissa échapper un rire franc. Chaleureux.

Citation :
« Tu arpenteras peut-être même les Brumes, qui sait ».

Devant l'expression sceptique de la jeune fille, le guerrier poursuivit.

Citation :
« Les Brumes sont à l'origine de toute chose. Elles nous entourent et nous enveloppent. Elles sont partout et nulle part. Les Brumes constituent à la fois la matière originelle des mondes et l'espace qui les sépare. C'est là que reposent les âmes les plus puissantes et les plus vertueuses. C'est là que se trouvent les grands Esprits de la Nature. Tout ce qui a existé dans ce monde ou dans un autre gardera une trace dans le cœur des Brumes ».

Svein avait oublié le froid. Elle était pendue aux lèvres de son maître et de son formidable récit.

Citation :
« La légende raconte qu'aux confins des Brumes se trouve un arbre de cendres. Il relie relie toutes les réalités, tous les mondes ».

Citation :
« Tu l'as vu, cet arbre de cendres ? »

Citation :
« Personne ne l'a jamais vu, jeune fille. Ce n'est qu'une légende ».

Raghnar se leva et étira son corps puissant avant de reprendre, sur un ton plus sérieux.

Citation :
« Tu es prête ».

Il disposa quelques peaux de bête au col et intima à sa disciple l'ordre de dormir. Elle ne bougeait pas, interdite. Immobile, elle semblait attendre une sentence. Les mots qui suivirent, elles les avait attendus toute sa vie.

Citation :
« Demain, tu participeras à la Grande Traque ».
-


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:16

-
Un bruissement.
La bête sortit violemment des fourrés et disparut au loin, entre les arbres. Le blizzard couvrit peut à peu le bruit de sa course . Puis plus rien.
Encore raté.

Svein pesta lourdement, jetant sa hache dans la neige. Cela faisait des heures qu'elle avait commencé l'épreuve et qu'elle tournait en rond dans la montagne.

La jeune norn avait émergé à l'aube d'un sommeil de plomb, écrasant et sans rêves. Elle avait ensuite rejoint les jeunes du clan, qui participaient avec elle à la Grande Traque. Le principe était simple. Trouver le minotaure, et ramener sa tête. Ceux qui échoueraient seraient bannis du clan, quel que soit leur âge.

Svein pesta plus fort, manquant de dévaler une pente escarpée de la montagne. La tempête faisait rage, et elle était incapable de percevoir quoi que ce soit, sa cécité ne l'aidant pas.
Elle se laissa tomber au pied d'un sapin, à l'abri du vent. Celui-ci était si fort qu'il semblait hurler, comme un funeste chant. Le chant de la débâcle.
Svein secoua vivement la tête. Pas cette fois.
Elle serra ses poings engourdis et endoloris par le froid, tout en se remémorant chaque parole de son maître.

Citation :
Un guerrier a conscience des forces qui l'entourent.
Il perçoit chaque souffle, chaque battement de cœur, chaque vibration.
Il n'existe que par son instinct.

Soudain un son. Imperceptible. Quelques pas dans la neige, puis un grognement sourd. La bête était là. Tout près. Et elle n'avait pas conscience de la présence de la petite norn.
Svein était seule, au sommet de la montagne, avec le minotaure. Sans une âme qui vive aux alentours.

Elle se releva. Lentement. Au cœur de la tempête, elle était aussi silencieuse qu'une brise. Elle n'existait plus. Elle n'était plus qu'une volonté.
Inébranlable.
Svein s'approcha lentement de la bête, se glissant dans son dos, se riant des bourrasques qui semblaient arracher les arbres de leurs racines. Ses longs cheveux roux tombaient en cascade autour de son visage déterminé, tandis que sa prise se resserrait autour du manche de sa hache. Elle était transfigurée. Son expression, son attitude, sa position de combat, l'énergie qui se dégageait d'elle...
Elle n'était plus une adolescente.
Elle n'était plus une norn.

Elle était le corbeau.

Quelques secondes. Puis un élan. Vif et imparable.
Elle s'était envolée.


Svein fut acclamée quand elle ramena la tête du minotaure à la forteresse. Une grande fête fut organisée, pendant laquelle elle eut droit à ses premiers tatouages. Des peintures de guerre qui la suivraient toute sa vie. Elle avait gagné sa place au sein du clan.

Svein avait 15 ans.
-


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:19

Partie 2 – L'autre Monde.




---------------L'été s'achevait, il n'y avait plus d'adélantes. Le vent du nord soufflait sans discontinuer et semblait épurer le ciel jusqu'à le rendre effrayant de limpidité, infligeant une température rigoureuse et un froid écrasant.
Svein gagna l'entrée de la forteresse, bandant ses muscles et étirant son corps, sur lequel sinuaient de nombreuses cicatrices. Le temps avait passé. Aujourd'hui débutait l'épreuve de la Grande Traque, et elle était chargée de lancer les hostilités.
En effet, le temps avait passé. Comme un vent irrésistible, la vie suivait ses courbes invisibles, et filait.
Svein était à l'aube de ses trente ans.

Elle s'avance vers un râtelier pour y disposer quelques armes et préparer le début de l'épreuve.
Dans son dos, un rire. Familier.

Citation :
« Bonjour, maître ».

Raghnar s'approcha, en riant de bon cœur. Malgré le fait qu'il approchait de ses soixante-dix ans, le norn avait gardé une présence et un charisme très imposants.

Citation :
« Tu t'occupes encore des jeunes cette année, Svein ? Tu vas finir par prendre la place du Jarl lui-même ! »

Elle lui sourit en disposant une lourde hache en acier sur le râtelier.

Citation :
« Si quelqu'un doit prendre sa place ici, c'est bien toi, Grand Chef ».

Citation :
« Je ne suis ni ton chef ni ton maître désormais. Cela fait longtemps que tu n'es plus l'élève de personne, Svein ».

En effet, l'adolescente qu'il avait formée avait bien changé. Elle était devenue une femme, à la taille extrêmement imposante, même pour une norn. Ses longs et épais cheveux roux étaient relevés en une épaisse queue de cheval tressée. Sa musculature s'était fortement développée, et les cicatrices se mêlaient aux peintures de guerre sur sa peau diaphane.
Svein était devenue une femme forte et impressionnante.

Citation :
« Peu importe les années, tu resteras toujours mon maître ».

S'en suivit un silence respectueux. Les deux compères avaient pris l'habitude de savourer les compliments sans y répondre. Les mots leur paraissaient parfois futiles. Après un moment, Raghnar reprit.

Citation :
« Et ta fille ? J'espère que ton enseignement est à la hauteur, c'est une enfant très frêle. J'ai peur de la briser en mille morceaux rien qu'en la soulevant du sol ».

Citation :
« Tilda n'a que huit ans ».

Citation :
« Peut-être mais le temps passe vite, tu sais. Elle aussi devra se battre et participer à la Grande Traque ».

Svein plaça la dernière arme sur le râtelier et se redressa. Elle leva la tête vers le ciel, profitant de la brise hivernale. Vivifiante. Apaisante.

Citation :
« Ce jour là, elle sera prête ».

C'est en silence qu'ils rejoignirent la forteresse. Tout était en place, il était temps de lancer l'épreuve.
La douce brise remplaçait le vent du nord implacable auquel étaient habitués les deux norns. Le soleil était haut dans le ciel, exempt de tout nuage. Malgré la morsure du froid, c'était une très belle journée d'hiver.

C'est en cette journée que les fils de Svanir attaquèrent.
-


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:21

-
---------------Des nuées de flèches volaient tandis que les armes des assaillants se fracassaient sur les maigres remparts de la citadelle et que les béliers de glace s'acharnaient sur la grande porte. Elle ne tiendrait pas bien longtemps.
Svein avait battu en retraite à l'intérieur de la forteresse avec Raghnar et le reste de son clan. Les assauts se faisaient de plus en plus agressifs, et leurs ennemis étaient nombreux.
Trop nombreux.
La panique avait pris possession du cœur des jeunes et il était impossible de s'entendre. Les plus anciens se lançaient dans des stratégies de combat et de défense désespérées, se perdant dans leurs propres mots. La tension était palpable. Écrasante.
Raghnar asséna un puissant coup sur la grande table, réduisant la foule au silence.

Citation :
« Assis bon sang, et la ferme ! »

Raghnar faisait partie des plus anciens. Il avait prouvé sa bravoure et sa valeur lors de ses plus jeunes années, et il était respecté de tout le clan.
Tous s'assirent autour de la table. Tous gardèrent le silence. Tous sauf un.
Un enfant brisa le silence et s'exprima d'une voix douce et claire.

Citation :
« Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait, grand chef ? »

Raghnar marqua un temps d'arrêt, avant de se tourner vers son ancienne élève, restée debout à ses côtés dans un silence absolu. Il était trop vieux pour mener une troupe au combat, elle était devenue une combattante féroce. Il était temps.

Citation :
« Svein... »

Quelques secondes. Personne n'osait ne serait-ce que respirer trop fort dans la grande salle.
Svein posa ses larges mains à plat sur la table et il y avait tant de violence contenue dans ce simple geste que toute l'assemblée eut l'impression d'être projetée dans la tempête d'émotions agitant l'esprit de la géante norn.

Citation :
« Nous allons nous battre ».

Un bruissement se fit entendre. Les guerriers saisirent leurs armes, et tous se levèrent, fixant la norn, toujours immobile.

Citation :
« Ces chiens en veulent à notre salut. Nous irons chercher le leur dans leur sang ».

Le cri de guerre virulent de la cohorte se noya dans un craquement sinistre, suivi d'un grand fracas.
La porte venait de céder.
-


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:22

-
---------------Les corps s'amoncelaient à l'entrée de la forteresse. La moitié du clan était tombée. Peut-être plus.
Svein abattait ses lames sans relâche sur ses adversaires, entourée de ses frères d'armes . Les plaies, toujours plus nombreuses, s'ouvraient sur son corps et le déchiraient. Une estafilade à la cuisse acheva d'entraver ses mouvements, tandis qu'une blessure se rouvrait sur son crâne, la faisant chanceler. Sa tête vrillait, le sang laissait un un goût de rouille sur sa langue.
Cela n'avait aucune importance. Elle était dans un état second. Elle ressentait tout autour d'elle.
Le fils de Svanir qui venait de se glisser dans son dos avait bien mal estimé ses chances.
Faisant volte-face, la norn lui saisit la gorge d'une main de fer et lui plaquât la tête contre un pilier. Il voulut réagir, la repousser, attraper son arme... Le pouce impitoyable qu'elle enfonça à la base de son cou et l'onde de douleur pure qui se diffusa dans son corps brûlèrent ses velléités de résistance.
Elle leva son épée. Le coup fut net, la section d'une précision remarquable.
La tête roula au sol.

Citation :
« MAMAN !»

Tilda courrait vers elle avec l'énergie du désespoir. Ses grands yeux bleus étaient écarquillés par la peur, et son petit corps se faufilait tant bien que mal entre les corps et les débris.
Svein lâcha une de ses épées et s’élança vers la chair de sa chair, qui lui tendait déjà les bras.
Quelques mètres. Tilda serait bientôt en sécurité, protégée par la géante norn. Elle courrait. De plus en plus vite, aussi vite que le vent.
Un sanglot. Puis un cri.
Son corps s'arqua et elle retomba sans vie dans les bras de Svein.
Une flèche fichée dans la nuque.




Lorsque Svein, tombant à genoux, sentit le poids du corps frêle de Tilda dans ses bras, lorsque que sa main trouva son chemin jusqu'à la flèche, quand elle ne fut plus capable d'entendre le moindre murmure, le moindre battement de cœur de la petite, alors quelque chose se brisa en elle.
Quelque chose d'essentiel.
Tremblante d'une colère sourde, elle n'entendait plus rien. Elle ne percevait plus que ses propres palpitations, le sang affluer à sa tête, ses muscles se crisper.
Elle ne percevait plus qu'un bouillonnement. Un bouillonnement qui semblait faire frémir son corps, son âme toute entière.

Svein prit une épée dans chacune de ses mains et se releva. Elle ne sentait même plus la douleur, et ses yeux aveugles brillaient d'un nouvel éclat. L'éclat que prend l'envie de vengeance quand elle devient soif de sang.

Citation :
« Bande de vers lâches et puants, je vomis sur vos ancêtres ! »

Cinq fils de Svanir se retournèrent sur les hurlements de la norn, tandis que celle-ci abattait ses lames sur leurs frères.
Elle vociférait.

Citation :
« Embryons putrides de skritts, je vais répandre vos entrailles avariées, ouvrir vos gorges, vous dépecer comme les animaux que vous êtes ! »

Ses adversaires chargèrent. Elle courrait à sa perte et s'en moquait. Quelque chose était déjà mort en elle.
Soudain un déchirement. Un vacarme assourdissant, comme si le ciel hurlait de douleur.

Une brèche.

Svein se sentit happée. Appelée vers les Brumes.
Elle voulut se débattre, résister, reprendre son équilibre...

Trop tard.

Elle vacilla, avant de tomber.
Au cœur de la faille.
-


Dernière édition par Svein Arkhelarn le Mar 27 Oct - 3:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:23



---------------La chute était vertigineuse.
Elle tendit ses muscles dans l'attente de l'impact. Il fut effroyable. Elle eut l'impression que ses jambes explosaient, que ses côtés cédaient, que sa mâchoire se disloquait...
...Puis plus rien.

Elle flottait, sans savoir comment. Elle avait la sensation d'être perdue dans le néant, d'être prisonnière d'un brouillard épais qui l'étouffait.
Un bourdonnement. Un bourdonnement incessant, qui se transforma en un murmure. Il s'insinuait en elle, insidieux comme un serpent. Plus elle s’enfonçait dans les Brumes, plus le monde semblait perdre de son harmonie. Elle se sentait peu à peu glisser vers la folie.
Elle voulu crier, mais son cri resta coincé dans sa gorge. Elle eut l'impression de se perdre elle-même.

Puis le murmure devint enjôleur. Il l'entoura, l'enveloppant de chaleur, semblait lui chuchoter un chant.

Harmonie. Équilibre. Instinct.

L'esprit du Corbeau.

Svein se laissa emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Krarhögi Hurle Tempête
Maître de Guilde
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 26
Grade : Maître de Guilde

MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   Lun 12 Oct - 2:24

-
---------------Quand elle se réveilla, elle n'était plus dans les Brumes. La morsure glacée de la neige acheva de la tirer de sa torpeur.
Combien de temps était-elle restée évanouie ? La brèche l'avait-elle recrachée des Brumes ? Avait-elle rêvé ?
Non. Ce n'était pas un rêve. Elle avait changé. Sa perception dépassait l'entendement, rendant sa cécité dérisoire. Elle n'avait pas besoin de voir. Cela lui paraissait à présent superflu. Elle ressentait tout. Chaque murmure, chaque vibration, chaque torsion de muscle... Elle avait l'impression de pouvoir percevoir les âmes.

Ce qu'elle entendit à cet instant lui glaçât le sang.
Un silence écrasant. Même le vent semblait être muet.
Personne n'avait survécu à l'attaque. Son clan n'était plus.

Un son pourtant sembla écorcher les tympans de la norn, tant il lui apparaissait clair et distinct. Un battement de cœur. Faible.
Svein se hissa sur ses jambes et courut, s’élançant vers ce battement. Vers tout ce qui lui restait.


Citation :
« Maître ! »

Elle trouva Raghnar, étendu près des décombres dans une flaque de sang.
Svein tomba à genoux à ses côtés et plaçât ses mains sur son abdomen. Une plaie béante la traversait. Elle grimaçât.

Citation :
« Svein, tu es vivante... »

Le vieux norn releva la tête vers son ancienne élève et la fixa étrangement. Puis il sourit.

Citation :
« As-tu vu l'arbre ? »

Svein se figea, ne comprenant pas. Raghnar leva sa main et la passa doucement sur la joue de la norn, pour y essuyer quelque chose.
C'était de la cendre.

Citation :
« Je t'avais dit que tu arpenterais les Brumes, un jour... »

Svein fronça les sourcils, saisissant la main caleuse de son maître entre ses siennes, bataillant pour refréner ses propres émotions. Sa gorge se serra.

Citation :
« Maintenant je vais dormir un peu. A mon réveil nous nous dirigerons vers Hoelbrak. C'est magnifique, tu verras ».

Raghnar ferma les yeux.

Citation :
« Maître... »

Citation :
« Plus tard, Svein. Plus tard ».

Il mourut le sourire aux lèvres.


Svein laissa tomber la dernière bûche devant l'entrée de la forteresse.
Tout était prêt.
D'un geste précis, elle laissa échapper une étincelle et recula, avant que son œuvre ne prenne feu.

Le brasier se propagea tel un fleuve se jetant dans la mer. En quelques minutes, la citadelle entière se noyait dans les flammes, ainsi que tous ceux qu'elle retenait en son sein.

Svein leva la tête vers le ciel, tandis que d'épaisses colonnes de fumée y montaient.
Comme une promesse.

Citation :
« Adieu mes frères. Puissent les Esprits vous guider vers nos ancêtres ».


Elle resta de longues minutes auprès du crépitement des flammes. Puis elle leur tourna le dos.

Il était temps de bouger à nouveau.
-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordre-de-nahar.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de Svein Arkhelarn.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de Svein Arkhelarn.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
. :: Le Cadastre :: Votre Histoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: