.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Absinthe Lindon

Aller en bas 
AuteurMessage
Léandre
Camarade
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Absinthe Lindon   Sam 4 Fév - 14:35

identité
un fil d'or restait attaché au centre de sa poitrine


SURNOMS Abs, Absou, Blanchette, Whisky ou autres liqueurs en tout genre.
RACE Humain.
ÂGE Il se donne 24 ans.
CLASSE Ingénieur/Mécatronicien.
MÉTIER Mécanicien, homme à tout faire.
ORIGINE SOCIALE Enfant de roturiers qui a grandi dans les rues à leur mort.
ALIGNEMENT Neutre bon, penche vers le chaotique.
─ physique


C'est très simple, Absinthe on le prend d'abord pour une femme. Avec ses longs cheveux lactescents, ses traits fins et sa taille élancée, on se fait souvent avoir au premier regard. Et puis il vous parle d'une voix qui n'a rien de féminin et semble posséder la grâce d'un ettin quand il s'effondre sur une chaise, les jambes écartées. On remarque enfin qu'il est plutôt grand et qu'il manque sérieusement de poitrine. S'il faut, il s'agit juste d'un adolescent qui a eu une poussée de croissance inquiétante. Toujours le sourire aux lèvres, l'air idiot, il a une démarche nonchalante et des vêtements simplistes, peu sophistiqués. Ses origines sont quant à elles difficiles à deviner : il a de grands yeux bleus qui jurent avec son teint mat, en plus d'avoir une couleur de cheveux loin d'être naturelle. Il ne semble pourtant pas les teindre. Ancien enfant des rues, on lit dans sa silhouette agile qu'il connaît encore l'art de se faufiler et de se déplacer vite pour dérober quelques pièces ou couper quelques doigts. Au final, c'est un homme des plus ordinaires.






─ psychologie


Ce qui caractérise le plus Absinthe c'est son sourire de crétin constamment tatoué sur sa face. Il est jovial, sociable, bavard, bruyant, énervant, il ne semble jamais à bout de souffle et c'est à se demander quand est-ce qu'il s'arrête. Aux premiers abords, il semble naïf et complètement simplet, mais n'oublions pas qu'il reste un orphelin, et un enfant des rues par dessus-tout. Cependant, à vous de mieux le découvrir en jeu.
Un détail qui n'est pas évident, mais important : malgré son extraversion, il a en horreur les contacts physiques et déteste être touché sans être prévenu.
questionnaire
les soleils mouillés de ces ciels brouillés


I ─ Vous assistez à une crise de démence d'un membre de l'Ordre.
« Peut-être que si j'chante il va s'calmer ? Ah non c'pas la bonne réponse. ... Euh. Désolé copain ! » Et paf, coup de crosse de fusil dans la tête.


II ─ Un asura vous propose d'intervertir votre corps avec celui d'un mordrem pour une expérience.
« Ça s'mange un mordrem ? »


III ─ Un enfant avec un tabard du Blanc Manteau vous regarde.
Il lui tirera affectueusement la joue en lâchant un « aaaaaw ».


IV ─ Des bandits s'en prennent à une villageoise enceinte, transportant une amphore pleine de vin.
C'est lâche, lui-même ne l'aurait jamais fait dans sa jeunesse. Il leur enverra un poignard à la tronche ou leur tirera dessus. Il peut faire vraiment très mal avec un fusil malgré sa gueule d'ange.


V ─ Vous vous trouvez sur un zeppelin en feu. Un enfant se trouve à côté de vous, mais il n'y a qu'un deltaplane.
Faut pas déconner, il prendra le deltaplane pour lui-même. Et dira à l'enfant de bien se cramponner à ses bras pendant qu'il le transporte. (S'il l'a pas lâché par accident.)


VI ─ Vous participez à une discussion politique. Un humain vous confie regretter l'époque son peuple régnait sur Ascalon.
En se curant l'oreille du petit doigt : « Gné ? D'solé, j'écoutais pas ! »


VII ─ Un charr se met à ronronner et à se frotter contre vos jambes.
Instant kill. Il n'y survivra pas, ça doit être à ça que ressemble le paradis. (Les Charrs ne comptent pas pour les contacts physiques. C'est peut être dû à la fourrure.)


VIII ─ Un Sylvari vous propose un champignon aux effets secondaires assez étranges.
Il aura probablement bouffé le champi avant que le sylvari ait fini sa phrase.


IX ─ Vous vous trouvez à un Festibière. Un Norn fortement éméché vous propose de vous montrer sa grosse corne de brume.
« Bah pourquoi pas ? Euuuh, c'pas un sous-entendu dégueulasse au moins hein ? HEIN ? PUTAIN NON. KRAAAAA AU SECOURS ! »


X ─ Le Quartier Général de la Guilde subit une attaque nocturne.
Pas le temps de dormir, il tabassera les vilains pas beaux quoiqu'il en coûte. Il tirera à vue si cela s'avère nécessaire.

_________________
cette cueillette du phénix donnait
des amandes plates au goût de sève
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Absinthe Lindon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans son regard absent et son iris absinthe...
» Des vertus des plantes par Macer Floridus, 1832
» Affectation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: Le Cadastre :: Fiches des personnages-
Sauter vers: